La notion « pratique artistique » désigne un procédé visant à concevoir plastiquement un objet visuel ou sensoriel, par le biais de plusieurs types de médiums et supports (dessin, peinture, sculpture, photographie…). La pratique artistique peut être perçue selon deux approches différentes. Ces deux approches se distinguent par leur procédé de conception. La première consiste en la création d’un objet entièrement imaginé, inventé par son auteur. La seconde consiste en une reproduction, une copie d’un objet préexistant, que ce soit par le dessin, la peinture ou encore la photographie.

Parmi les chercheurs interviewés, certains n’exercent aucune pratique artistique, tandis que d’autres privilégient la copie dans l’exercice de leur fonction de chercheurs en iconographie antique.

La pratique artistique est peu utilisée par les chercheurs dans leurs carrières professionnelles, pour différentes raisons que nous allons étudier. Toutefois, elle est désignée comme étant d’une certaine utilité pour la compréhension d’une œuvre, que ce soit dans sa globalité ou dans les plus petits détails. Elle est également un support adéquat à l’illustration d’un propos ou d’un argument.

1. Un outil peu utilisé

Parmi les chercheurs interviewés, seuls certains ont répondu exercer une pratique artistique (François Lissarrague, François Frontisi, Donna Kurtz), une pratique de reproduction d’œuvres, dans le cadre de leurs recherches. La pratique artistique nécessite une certaine habileté afin de pouvoir représenter ce que l’on souhaite le plus fidèlement possible. Les chercheurs estimant de pas avoir cette habileté s’abstiennent donc de pratiquer (Martine Denoyelle, Pascale Linant de Bellefonds, Jas Esner, Marie-Christine Villanueva-Puig, Paul Cartledge). La pratique artistique est souvent évoquée dans un cadre scolaire, d’apprentissage, puis n’est plus ou peu utilisée par la suite.  

2. L'importance du rapport entre la pratique artistique et le regard

Si elle est peu utilisée par les chercheurs, la pratique artistique reste toutefois un exercice intéressant. Elle permet en effet de focaliser son attention sur l’objet que l’on cherche à représenter, ses formes et ses détails. Ainsi, il est plus aisé de regarder et comprendre l’œuvre étudiée. La reproduction d’une œuvre peut donc être nécessaire pour apprendre à voir et à comprendre, pour former son regard. 

3. L'illustration du propos scientifique

La reproduction ou copie d’une œuvre, ou d’un détail de celle-ci, est l’un des moyens d’illustrer un propos ou un argument scientifique. En effet, le dessin ou le croquis permettent à la fois de comprendre une œuvre et de la donner à voir à ses lecteurs, afin qu’ils puissent à leur tour la comprendre. Les photographies d’œuvres ou de détails de celles-ci sont également très utilisées. Cette technique permet d’obtenir une reproduction parfaitement fidèle de l’œuvre, tandis que l’illustration sous forme de croquis est dépendante de l’habileté du dessinateur. 

Commentaires (0)

Les commentaires sur ce sujet ne sont plus acceptés.
logo de l'université de Tours

Université de Tours - 60 rue du Plat d'Etain - 37020 Tours cedex 1