La télévision joue un rôle important dans notre société actuelle. Pour Françoise Frontisi-Ducroux, Jas Elsner et John North c'est d'abord une forme de divertissement. Mais c'est aussi un média qui produit et transmet un fond immense d'images de toute sorte. Selon Paul Cartledge, Pascale Linant de Bellefonds et Ida Baldassare, ces images virtuelles impactent notre quotidien, notre façon de vivre, de consommer mais d'après Angela Pontrandolfo et Mary Beard elles touchent aussi notre rapport à l'image. Toutefois, leur contenu peut être modifié et remettre en question notre approche de la réalité comme le souligne Renaud Robert et John Boardman. Néanmoins, Paolo Moreno affirme que cette dépendance à la télévision n'est pas inéluctable.

1. La télévision, un loisir attractif

La télévision est tout d'abord un objet de loisir qui permet des moments de détente parmi les temps d'informations. Selon John North, Jas Elner et Françoise Frontisi-Ducroux, c'est un moyen de divertissement, tout comme le cinéma, grâce aux divers programmes qu'elle propose.

2.1 Des images visuelles à multiples impacts: sur notre société de consommation

La télévision a différentes portées sur notre quotidien et notre façon de consommer. En effet, pour Paul Cartledge, la diffusion d'images sur des produits ordinaires par le biais des publicités ou encore des programmes, films influencent notre société de consommation et impactent ainsi notre quotidien. Pourtant, ce n'est pas le cas pour tout le monde, certaines personnes arrivent à faire abstraction de ces publicités qui poussent à l'achat multiple comme l'évoque Françoise Frontisi-Ducroux. La télévision touche aussi notre dépendance à l'image virtuelle, comme le souligne Pascale Linant de Bellefonds et Ida Baldassare, et certaines images impactent plus que d'autres selon leur contenu ou le message qu'elles diffusent.

2.2 sur les contextes culturels

Les images diffusées par la télévision touchent notre société de consommation mais pas seulement. Elles ont des fonctions et des significations différentes pour chaque personne qui les voit car elles impliquent différents niveaux de lecture : culturel, politique, économique, religieux, etc. Selon Jas Elsner les images exercent donc divers pouvoirs qui vont être compris différemment selon les cultures et contextes. Pour Angela Pontrandolfo, elles touchent encore plus les jeunes générations qui sont dépendantes des écrans. Malheureusement, certaines émissions culturelles qui leur sont destinées ne sont pas toujours aussi scientifiques qu'elles devraient l'être.

2.3 sur notre rapport à l'image

L'aspect et l'impact de ces images évoluent par le sens que les téléspectateurs leur donnent et donc leur jugement. Un jugement qui se porte aussi bien sur leur contenu et le message qu'elles veulent faire passer que sur leur apparence d'après Ida Baldassare et Mary Beard.

3. La télévision, une déformation de la réalité

Les images sont des supports qui peuvent être modifiés et employés de différentes manières. Les images virtuelles peuvent être entièrement construites. Leur contenu est donc aussi malléable et selon l'usage qui en est fait, il n'aura pas le même sens ni le même impact chez les téléspectateurs. Pour Renaud Robert et John Boardman, le message de l'image peut être contraire à son sens originel et véhiculer ainsi de fausses informations qui touchent parfois notre conception de la réalité.

4. Conclusion: la télévision, un objet indispensable ?

Aujourd'hui, la plupart des personnes dans le monde ont au moins une télévision chez eux ou y ont accès fréquemment ; 1,59 milliards de foyers recensés en 2015 d'après le site de l’agence spécialisée en statistiques Statista. C'est donc LE média le plus utilisé à travers le monde et pourtant est-il aussi indispensable qu'il ne le paraît ? Pour le chercheur Paolo Moreno, il est possible de vivre sans télévision parmi cette société de « surconsommation ».

Commentaires (0)

Les commentaires sur ce sujet ne sont plus acceptés.
logo de l'université de Tours

Université de Tours - 60 rue du Plat d'Etain - 37020 Tours cedex 1